ffdc00ffdc00
Last Updated:

LAURENT ALEXANDRE: L'HOMME DIMINUÉ

Précisons d’entrée que cet article n’est pas une attaque personnelle contre la personne de Laurent Alexandre. J’ai choisi ce personnage caricatural pour mettre en exergue une faiblesse constitutionnelle que l’on retrouve chez de nombreuses personnes de pouvoir ou en volonté de pouvoir ainsi que chez les larbins. Ces biais de pensée et ces conceptions castrées qui mis bout à bout finissent par créer ce que C.S. Lewis nommait « Cette hideuse puissance ».

Je pars du principe que Laurent Alexandre est honnête dans ses propos. Ce qui est loin d’être une circonstance atténuante en vérité.

Il y a quelque temps Laurent Alexandre à été surpris, voire choqué qu’on le compare à un nazi. Qu’il ne sache pas que l’essence même du nazisme repose dans cette pensée -qui est la sienne- qu’il y existe des individus supérieurs et d’autres inférieurs, des individus utiles et d’autres inutiles peut-être excusé par son parcours.

Laurent Alexandre est un haut fonctionnaire issu de l’HEC et de l’ENA, ces fabriques de crétins a-culturés qui sont fondées sur l’idée même de la supériorité par essence de certains individus et des mérites de la compétitivité à outrance. On peut dire qu’à l’instar de Obélix il est tombé jeune dans la potion maléfique, surtout que l’on n’intègre généralement pas ces cursus quant on vient d’une famille fondée sur des valeur de partage et d’amour de l’autre.

Laurent Alexandre est aussi le deuxième fils de la famille, son frère ainé, qu’il n’a pas connu, étant mort à l’âge de deux ans d’avoir avalé (lui aussi) une potion maléfique et toxique dans le cabinet parental. On peut envisagé que d’assurer la charge de remplacer le frère ainé ait pesé sur la psychologie du « survivant ».

Alors on pardonne ou pas à Laurent Alexandre de ne pas savoir que les fondement de sa pensée sont les même que ceux du nazisme ; inégalité intrinsèques des humains qui impose de facto une vision hégélienne de l’étatisme, l’individu doit servir l’état et non l’inverse, ce qui réduit donc l’humain à une fonction et celui-ci est jugé inutile si il ne rempli pas de fonction. De là à l’extermination il y a peu !

Laurent Alexandre est donc un « penseur » prolétarisé puisqu’il ne maitrise pas les fondements de sa « pensée ».

Il est présenté aussi sur tous les plateaux de télévision, les articles journalistiques et même les « grandes » écoles comme un spécialiste de l’intelligence artificielle. Je doute personnellement qu’il ne maitrise non plus ce sujet.

Laurent Alexandre à par exemple récemment chanté les mérites de Chat GPT sur une chaine de télévision. Il y prônait l’idée que Chat GPT était déjà plus intelligent qu’une bonne partie des français !

Rappelons que Chat GPT n’est qu’un logiciel dont la fonction est de déterminé la meilleurs probabilité de placement d’un mot derrière un autre ! De la syntaxe, aucune sémantique là dedans !

Donc si l’on part du principe que Laurent Alexandre est honnête et au moins légèrement instruit de ce donc il parle, sa conception de l’intelligence et de l’humain se résume à une fonction algorithmique de probabilité !!!

Cela donne le vertige ! Laurent Alexandre est donc un individu qui se débat dans une misère conceptuelle crasse sans la moindre trace de spiritualité ou même seulement d’émerveillement où le miracle de la vie est réduit à de faibles algorithmes de probabilité.

L’idée même de transcendance lui est donc de facto inaccessible.

En un mot, un homme diminué !

Il n’est donc pas étonnant que ce pauvre personnage ne se tourne vers le transhumanisme, courant idéologique eugéniste, obsédé par l’augmentation des capacités humaines mais qui ignore pourtant la plupart d’entre elles. Il y trouve naturellement une horde d’infirmes de l’existence qui le font se sentir moins seul et où il devient l’idiot utile d’une pathocratie obscure et financière paranoïaque qui n’a absolument pas prévu de lui laisser une place dans le monde qu’elle croit construire en détruisant celui qui nous à été livré par qui vous voulez !

Je l’ai dis, j’ai choisi Laurent Alexandre parce qu’il est la caricature de ces handicapés de l’émerveillement. Mais je j’aurais pu en citer des milliers d’autres qui parsèment le monde et le rendent chaque jour un peu plus nauséabond et dangereux comme ce petit merdeux mal éduqué de Yuval Noah Harari.

En conclusion, que peut-on faire face à cette peste noire de la pensée ? Je n’ai rien d’autre à vous proposer que de devenir l’inverse de ces infirmes. Se connaître soi-même, veillez à ce que nos idées soi bien les nôtres et non des programmes malicieusement intrusifs, prendre soin de soi et des autres.

En trois mots ; Vivre, Aimer, Découvrir !

 

 

Cet article à été rédiger par un être humain.

Illustration: Franck Pitarch